Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

Je l'ai ramene dans mes bagages...

Oui, j'ai ramené ce livre...
Comment aurais-je pu résister? Quand les mots Tunisie, ma mère m'invitaient déjà au voyage... Il était là sur les rayons du magasin parmi une multitude d'autres livres et mon regard fut d’emblée captivé par la photo de cette femme au visage si doux et si belle... Et de la douceur, et de l’émotion, il y en a partout…Ce livre n’est pas un simple livre de cuisine, c’est le livre d’une vie tunisienne, d’une histoire familiale, d’une très belle histoire de transmission… Et de l’humour il y en a aussi comme ce passage du livre où l’on s’attend à tout sauf à trouver ces quelques lignes :
« J’ai été comme un poisson dans l’eau à New York. Si j’ai tellement pensé à Tunis là-bas, c’est que j’y ai retrouvé les vieux Italiens assis à la porte de leur boutique, en train de discuter ou de se disputer avec leurs copains. Juste un petit souvenir. La fois où je me suis retrouvée sur Madison Avenue, le nez en l’air, à admirer ces merveilleux gratte-ciel, une pita à la main, la bouche pleine, dégoulinante d’huile. Personne ne s’étonnait. De toute façon, New York c’est Tunis, on bouffe à tous les coins de rue. »


5 commentaires:

DESIREE a dit…

Je découvre avec plaisir le livre que tu a mis sur ton blog. En lisant Touitou, je pensais à Arlette TOUITOU, cette merveilleuse femme qui était traiteur rue de Montyon et qui a fait les délices de nos nombreuses fêtes à Paris... Je ne sais pas si c'est la même famille ,mais elles avaient certes cette passion en commun :la cuisine. Arlette débordait de générosité, c'était l'amie de ma belle soeur Danielle. Elle était aussi corpulente que son coeur et un sourire des plus tendres.
C'est en même temps un hommage que je lui rends et si par hasard, quelqu'un qui l'a connue peut transmettre à ses enfants toute la sympathie et les meilleurs souvenirs que nous avons d'elle.

quant à Odette,cette femme au visage de la joconde, pleine de subtilités, ces enfants ont su transmettre sa mémoire et je les félicite. L'amour d'une mère est incommensurable. Je vais moi aussi acheter ce livre. Si ces enfants lisent ton blog, on pourrait les inviter à nous contacter afin mettre à l'honneur ce livre lors d'une prochaine exposition de notre association NEAPOLIS. Merci Michelle de ton choix.

moghrama a dit…

bonjour françoise ,me revoilà j'ai beaucoup aimé ce post plein d'amour pour la Tunisie .je ne sais pas si c'est du pur hasard ou de la téléphatie ,mais je viens juste de créer un blog consacré à la cuisine tunisienne etje compte acheter ce livre ,qui est en vente partout ici ,pour pouvoir parler aussi de la cuisine juive tunisienne ...

moghrama a dit…

exuse moi michelle

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Bonjour Moghrama, très bonne idée que ta création d'un blog sur la cuisine tunisienne car toutes les initiatives qui amènent à faire connaitre l'histoire de notre Tunisie sont importantes. Elles permettent aussi de montrer que la diversité était présente chez nous avec tous leurs apports.
Achète ce livre, il est magnifique. Les photos sont belles, les notes de l'auteur sont trés sensibles.
J'en ai acheté 2 en fait, j'en ai offert un à ma fille, c'est un livre aussi sur la transmission.

Anonyme a dit…

Bonjour, vous parlez d'Arlette Touitou...je suis son petit fils, ma grand mère se porte bien, elle est toujours aussi généreuse qu'auparavant et elle cuisine toujours aussi bien !