Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

Le gout de Tunis...

Dès 1830, Tunis captive les peintres et les auteurs romantiques. Entre 1910 et 1940, cet emballement explose littérairement. On assiste notamment à l'émergence d'une littérature judéo-arabe et italo-maltaise typiquement tunisoise. Après le départ de bon nombre de francophones, vers 1960, les auteurs arabes prennent le relais, loin des souvenirs coloniaux et des particularismes communautaires. Découvrir Tunis aujourd'hui, c'est voyager à travers les imaginaires et la mémoire. Du port de La Goulette à Sidi Bou-Saïd, de la médina résonnant de rires d'enfants aux vestiges silencieux de Carthage, des effluves d'encens et d'aromates échappées des souks à la douceur de la plage de La Marsa, balade dans une Tunis multicolore et cosmopolite en compagnie de Chateaubriand, Guy de Maupassant, Georges Duhamel, Colette Fellous, Christian Giudicelli, Hatem Bourial, Georges Memmi, Alain Nadaud et bien d'autres...

3 commentaires:

Albert a dit…

C'est toujours avec un vif plaisir que je te lis.

Tu es un bouquet de fleurs bourré de talents et crois moi, il s'y dégage un parfum
inventé par toi.

J a dit…

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Salutations cordiales.

Joseph

myriam a dit…

cest top