Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

La Révolution des Jasmins...

 
Eugène Delacroix - La liberté guidant le peuple

Une page blanche s’est ouverte…mettez-y les plus belles lignes... mettez-y toute la ferveur pour ce beau pays en bleu et blanc qui regarde la mer…mettez-y toute la détermination pour que personne ne vous vole cette victoire, c’est la votre et ce n’est pas rien…

Une pensée émue à toutes les familles qui sont dans le deuil aujourd'hui.

 

3 commentaires:

herbert a dit…

Bonsoir, Michelle.
La révolte , la révolution...Oui
S'associer au deuil.
Mais qui, en ces circonstances, n'est pas à côté du peuple tunisien et de la douleur de certains?

Le jasmin est entré dans l'histoire.
Et plus que d'autres, tu en conserveras le parfum.

Je t'embrasse.

zahraten a dit…

bien que j'adore le Jasmin, je ne peux en fort intérieur donner le nom à la Revolution... la revolution de cette jeunesse et de la population de la Tunisie profonde qui a offert le plus gros lot de martyrs, hommes et femmes...la Tunisie profonde est connue pour ses oliviers, son blé et ses pommiers...
MERCI

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Zahraten, tu noteras que j'ai écrit "...des jasmins" et non "du jasmin" volontairement et ce n'est pas la même chose.
Les tunisiens comparés à des jasmins dans le sens d'êtres purs, fragiles et pacifistes. Il n'y avait pas d'armes du côté des révoltés.
J'espère avoir été un peu plus claire dans le sens que j'ai voulu donner.