Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

Hammam...Les Baigneuses...

Jean Auguste Dominique INGRES

Des Baigneuses d’Ingres aux Odalisques de Matisse, ces ‘ Schéhérazades’ des mille et une nuits, belles et lascives, ont nourri l’imaginaire occidental et leurs rêves d’orient…

Ces scènes de bains, intimité volée du monde des femmes où se meuvent des corps humides en une danse charnelle…

De cet espace oriental des Peintres, absents sont les enfants. Forme de pudeur, de respect, ils sont éloignés de leurs fantaisies.

Mais dans mes fenêtres de souvenirs, nous étions là… Partageant ce rituel ancestral qui rythmait la vie des familles.

J’ai donc pénétré la pénombre de ces Bains parfumés où le son cristallin de l’eau se mêle aux paroles chuchotées dans un univers hors du temps, loin du tumulte de la rue…

Un univers de femmes laissant tomber au sol leurs bouts de tissu pour devenir ces Baigneuses enveloppées d’une vapeur épaisse disparaissant peu à peu...et que seul un rayon de lumière
filtrant la voute percée du plafond faisait réapparaitre.

A tour de rôle, elles s’enduisaient de produits magiques et leurs mouvements au ralenti dévoilaient le relâchement...l'abandon...


*Texte qui relate parfaitement le rituel au hammam (petit clic) de mon enfance.

1 commentaire:

elgreco a dit…

l'home vit souvent de ses fantasmes
cela aide le passe du Voyage de la vie=))

Keep going!