Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

La Ghriba...La Merveilleuse...

Huile sur toile

Poésie d'Albert Siméoni (Mémoires d’un Goulettois)

Jerba, très chère Jerba.....belle terre de nos aïeux
Tu abrites en ton sein notre bien aimée Ghriba.
Deux mille ans se sont écoulés depuis et déjà
Tu restes, sans paraître ridée, jeune à nos yeux.
Nous voici à nouveau, avec nos enfants, d’ici et d'ailleurs
Tous venus toujours plus nombreux, accomplir nos voeux.
Nos vieux, toujours fidèles à leur grande mémoire
N’ont pas oublié tes bienfaits d'hier encore ce soir.
Ghriba......Ya Ghriba, malgré le lointain qui nous sépare
De toi, ton souvenir jamais impérissable et éternel se pare
En ces jours du mois de Mai, à nouveau d'airs de fête
Jamais égalés, gais et pleins de ferveur dans nos têtes.
Jerba......Toi la douce, tu nous accueilles chaque année
Comme jadis tu recevais avec le même élan nos pèlerins
Dans la joie, dans la chaleur et avec une tendre sérénité.
Nous te remercions encore aujourd'hui et toujours sans fin.
Ghriba......Ya Ghriba de Jerba, écoute donc les prières
De ceux qui sont venus vers toi les mains tendues.
Accomplis et exauce toutes nos demandes premières
Afin que nos cœurs repartent sereins mieux qu'hier.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

A cette époque de pélerinage ma mère ALICE chantait:
Enè jitek taleb mé nerj3achi khaaièb ,ou3dtek yé ghribé ouarini el 3ajeyèbe";
TRADUCTION/
Je suis venue vers toi demanderesse, je ne veux pas rentrer bredouille (sans que mes voeux soient exaucés), je t'ai fait le serment ,toi ghriba, montre moi tes mystères(merveilles).
Belle peinture de la nouvelle ghriba, que toutes vos prières soient entendues.
Esther

Breitou a dit…

Esther, cette chanson est dans ma K7.

Très belle chanson et surtout très cadensèe.

Merci Michelle, d'avoir mis cette poésie sur ton blog.

Tu trouveras la chanson entière en langue arabe populaire du SUD avec traduction sur mon blog.

Massir a dit…

On a besoin de ton aide ici:
Miniature de Jalel Ben Abdallah

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Pas de problème. Je m'y emploie.
Le problème avec les grands livres, c'est la manipulation avec le scanner, mais bon je ferai de mon mieux. Je te les enverrai dés que c'est prêt.

elgreco a dit…

bravo mon amie

Très beaux souvenirs!!

@++

nirvanaghost7 a dit…

http://20apreschangementdu7november.blogspot.com/
salut je suis de passage dans ton blog(je te tutoie j'ai remarqué tu tutoie tes visiteur:))... d'abord je veux dire que les paroles de ce poème m'ont vraiment touché... et je ne parle pas de la piété du poème non non c'est que en lisant le poème comme si on me rappelle le mélange culturelle que possède le pays et une certaine beauté et certaine passion différente de celle que je coutoie tous les jours que c'est rare d'en trouver ici et j'ai trouvé sur le tien... il y a les origines judaiques du pays il ne faut jamais les oublier quoique certain essaye de le faire par ressentiment et intolérance aveugle...
respect au juif chrétient musliman athé du pays......
je me suis senti à l'aise dans ton blog...une sensation de coleur de bonheur d'allegresse m'ont tous effleuré à la fois... on te sent vraiment grande artiste rien que lisant le blog... j'aurais souhaité que tes semblables aurai été présent ici pour donner du coleur à une scène ici de plus en plus obscurante... j'espere au revoir michelle

Michelle - Artiste Peintre a dit…

@Nirvanaghost7
Merci d'avoir trouvé le chemin jusqu'ici.
Le poème a été écrit par un ami Albert Siméoni, le tableau est de moi.
Tu as raison le mélange culturel en Tunisie fut d'une grande richesse.
Si la maison te plait, tu seras toujours le bienvenu ici.
Crois-moi, nous aurions bien aimé rester en Tunisie mais bon on ne peut pas refaire l'histoire, c'est ainsi.
Je suis très émue d'apprendre que nous manquons à ton paysage quotidien. Merci de ta sincérité.
A bientôt

Breitou a dit…

Michelle et Esther vous jouez ce soir sur mon blog dans une piéce
intitulèe '...TATA ICHTIR...! Avec Massir OOOOssi.