Se souvenir de son passé, le porter toujours avec soi, c'est peut-être la condition nécessaire pour conserver, comme on dit, l'intégrité de son moi. Milan Kundera

Dix ans deja...

Il y a dix ans, j’étais revenue dans la maison blanche au bout de l’impasse, celle de mes premiers pas, de la porte bleue…

Où ceux de passage entraient comme chez eux. Pour quelques bavardages, prenaient place et chacun avec sa petite histoire se livrait à « Omi Alice » comme ils l’appelaient… Sur sa chaise de repos, extirpée d’un somme, elle recueillait humeurs et rumeurs de la ville.

Toujours disponible, détentes bien brèves , sans relâche ma grand-mère travaillait… Levée la première, une table toujours dressée, elle accueillait chacun selon ce qu’il aimait. Ah! Les fameux œufs battus du matin ou la soupe de "Drôo"! "Mange...C'est pour te fortifier!".

De ses heures passées en cuisine, des odeurs et saveurs de mets épicés ou sucrés qu'elle réalisait avec talent… Elle n’avait pour seul bonheur, nous voir savourer, nous resservir encore un peu…

Quand je revois ces photos, je l’aperçois debout devant la porte au milieu des deux fenêtres bleues, vêtue d’une blouse fleurie, la peau brunie de soleil, veillant de ses yeux de braise sur nous tous… C’est qu’elle était coquette ma grand-mère. Comme elle sentait bon l'eau de rose et la fleur d'oranger...!

Haute comme trois pommes, j’adorais la regarder maquiller ses yeux de Khôl, poudrer sa peau… Mais ce que j’aimais par-dessus tout, c’était fouiller dans ses tiroirs et humer les parfums de ses produits de beauté qui m'envoutaient…

Je crois bien que je ne faisais pas que cela ! Une vocation naissait le barbouillage...


7 commentaires:

Lyse a dit…

Bonjour Michelle
Encore et encore du bleu, comme c'est doux à mes yeux .
Et quel bel écrit sur les choses simples de la vie.
L'amour pour ta grand'mère et tout son amour pour vous transparaissent entre tes lignes
J'aime bien cette évocation de l'origine de ton premier barbouillage
Merci à toi pour ce beau moment
Magnifiques photos
bises
Lyse

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Merci à toi Lyse.
Tu as vu même les photos ont comme un voile bleuté mais là je ne ne l'ai pas fait exprès.
La lumière manquait, c'était en fin de journée, nous étions là à redonner vie à cette maison vide de son absence...ma tante reprend le flambeau dès qu'elle le peut...
Voilà vingt ans que ma grand-mère a rejoint les étoiles...
Bises
Michelle

Moghrama a dit…

bonjour michelle, ton"poème" m'a beaucoup émue, c'est comme si tu parlais de ma grand -mère à moi qui ,elle aussi a rejoint les étoiles il y a dix ans!
les patios des vielles maisons tunisiennes ont un charme fou ! et vous avez raison de vouloir faire revivre la vôtre
bien des choses à toi

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Merci Moghrama, quand les mots viennent, il faut vite les retenir. Hier je consultais des albums photos, j'ai retrouvé celles-ci et voilà...
J'ai toujours préféré les vielles maisons qui ont une histoire.
Les maisons typiques tunisiennes sont trés belles, je sais qu'il y a des gens qui ne réalisent combien elles sont précieuses pour le patrimoine. On leur préfère des habitations plus neuves, plus modernes.
Si on a la possibilité, autant restaurer de telles maisons. On peut en faire des petits bijous.
Bonnes fêtes de l'Aïd.

ESTHER a dit…

merveilleux carrefour de solidarité, de tolérance et d'amitié, c'est ainsi que ton blog est.
Le bleu des cieux, celui de la mer, celui du badigeon des maisons de tunisie, tous ces bleus sont la couleur de l'espoir , l'espoir d'une vie tranquille ,paisible.
Alors voguons au grè de la mer , la Méditerranée du coeur et le coeur de la Tunisie.
Esther

Anonyme a dit…

La maison de Nabeul toute mon enfance qui remonte à la surface odeur,musique et douceur.
Le patrimoine que nous ont légué nos grands parents ne sont pas matériels mais beaucoup plus riches par les valeurs inculquées: mémoire, fidélité, amour du prochain . Ce qui nous lie à la tunisie ce sont les souvenirs qu'ils nous ont laissés. Tu as fait ressurgir de merveilleux moments passés auprès de pépé et mémé. Nos courses folles dans la maison de nabeul, Eric, Patrick ....
Je suis fière de ma grande cousine, de ce que tu écris, remercions le net qui nous permet de communiquer.
Bisous CAROLE TA COUSINE

Michelle - Artiste Peintre a dit…

Bonjour petite cousine,
Très heureuse de te lire et merci pour tes mots qui me vont droit au coeur.
Je t'offre cet espace si tu as envie d'y déposer des mots à toi emplis de tes émotions...
Oui Patrick...Une autre déchirure...Une autre injustice...que nous n'avons pas pu éviter...
Je t'embrasse tendrement